armoiries

Carmel d'Alençon

du Sacré-Cœur et de l'Immaculée-Conception

Vie fraternelle en communauté

Sainte Thérèse de Jésus a voulu bénéficier des richesses de la vie commune comme école de perfection. Elle a conçu ses commu­nautés sur le modèle d’une véritable famille caractérisée par le petit nombre de sœurs (maximum vingt-et-une) dont la Mère Prieure est le centre tenant la place du Christ au milieu de la communauté.

Les sœurs doivent cultiver avec sollicitude les grandes vertus qui rendent la vie communautaire plus agréable et enrichissante : la charité, l’humilité, la délicatesse, le respect mutuel, l’abnégation… tout ce qui peut contribuer à l’union des cœurs et à la paix. Pour cette raison les deux récréations quotidiennes prescrites par les Constitutions sont d’une grande importance aux yeux de Sainte Thérèse « pour nous permettre de connaître nos fautes et de nous détendre un peu pour supporter la rigueur de la Règle ».

recreation

« Elles s’aimeront toutes en général, comme le Christ le commande souvent à ses Apôtres : puisqu’elles sont en si petit nombre, cela sera facile ; elles s’efforceront d’imiter leur Époux qui a donné sa vie pour nous tous. Cet amour pour les autres en général est très important » (Constitutions).